Now Reading
Interview : les enchantements du Mystic Garden Festival

Interview : les enchantements du Mystic Garden Festival

Enchantements féériques autour de la musique électronique à Amsterdam, les fondateurs du Mystic Garden Festival nous en parle. Une huitième édition qui ne cesse d’être de plus en plus extraordinaire, comme nous l’annoncions précédemment.

Amsterdam n’en finit plus de nous épater avec ses nombreux événements valorisant la musique électronique. Pour en savoir plus sur le Mystic Garden qui a lieu le 16 juin prochain, nous avons creusé le sujet avec les organisateurs. Voici quelques propos supplémentaires sur ce festival intimiste et teinté de mysticisme.

Comment l’enchantement est né

Crédit photo : Fotograafniels.nl

LOFI | Bonjour à vous, pourriez-vous nous éclairer sur votre lien avec Amsterdam Dance Events & Dockyard ?

Dockyard revêtit d’un aspect plus sombre et industriel, c’est comme une petite soeur. Les deux événements sont toujours connectés (par exemple les deux ont une scène intitulée la Terminal One), toutefois l’année dernière il semblait qu’il était temps de fusionner les deux.

Cette année nous gardons un peu de surprises quand même sur les deux volets. Ils seront de nouveau présents dans la liste des événements de l’ADE mais nous gardons bouche cousue.

LOFI | Quelles sont les racines du Mystic Garden ?

Mystic Garden a démarré en tant que petit et cosy festival mettant en scène des prestations artistiques pointues. C’est toujours la même base aujourd’hui. Le concept c’est dès que le public passe nos portes, vous êtes embarqués dans un voyage empli de découvertes artistiques à vivre avec vos amis.

C’est à la fois une sorte de bulle qui vous est propre où vous pouvez vous déconnecter en toute sérénité avec vos proches. L’occasion d’explorer tous les secrets de la forêt qui vous entoure et d’apprécier d’autres genres de la musique électronique.

« Spectacles vivants »

LOFI | Ce ne sont pas principalement d’énormes têtes d’affiche de techno ou house qui seront sur scène. Comment pensez-vous votre programmation à chaque fois ?

A nos yeux cette année, nous avons un peu plus d’artistes connus comme Nicole Moudaber, Extrawelts, ROD et d’autres. Mais en effet, nous ne nous concentrons pas sur le booking de gros noms. Nous nous basons sur des expériences humaines à vivre de manière significative pour nos participants. Ainsi, les artistes qui jouent nous les invitons à l’événement en pensant de cette même manière, à l’expérience, le partage plus que juste se présenter devant des platines et diffuser du gros son. La majorité de notre programmation ne présente pas de grands artistes mais des artistes aux performances excitantes plus singulières.

Se connecter à la nature en musique et féérie

LOFI | Comment gérez-vous l’aspect environnemental avec un tel festival installé en plein coeur d’une belle forêt ?

Nous sommes situés au sein du Sloterpark, un lieu essentiel pour notre festival. Inutile de rappeler que nous traitons le parc avec le plus grand respect et faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire notre empreinte sur l’environnement. De fait, nous avons aussi d’autres engagements extérieurs et supplémentaires au festival qui visent à réduire notre empreinte.

Pour le Mystic Garden, nous demandons à notre public de prendre le vélo. De s’assurer que nos stands d’alimentation contiennent des aliments durables et de recycler la majeure partie de notre décoration. De plus, certaines parties de notre festival fonctionneront sur pilles plutôt que sur des agrégateurs. Ces batteries sont chargées par des sources d’énergie propre telle que les éoliennes.

LOFI | L’art d’implanter énormément de vie dans ces bois. Un très beau lieu, y a t-il une histoire derrière cette forêt ?

Sloterpark est en effet un magnifique endroit. Situé dans l’Ouest d’Amsterdam, il est souvent investi pour des événements culturels comme tel pour des personnes souhaitant se rapprocher de la nature. Le lac artificiel est au centre du lieu – Sloterpas – a été créé à l’origine pour extraire le sable et la fondation de quartiers environnants. Ensuite, la ville a eu l’opportunité de créer un bel espace vert pour que les citoyens puissent en profiter.

See Also

Du mysticisme et de la poésie, pari réussi

LOFI | Avez-vous un thème de prévu cette année ?

Non pas cette année. Nous désirons que nos participants viennent se perdre dans le festival, se plonger dans l’univers mystique de l’événement. Notre objectif est de créer une expérience mémorable pour tout le monde. Ainsi nous essayons de perturber et émoustiller votre imagination sur ce qui se passera et passe au festival pour que vous viviez vous-même personnellement le Mystic Garden. Plutôt que de vous trop vous guider.

LOFI | Quel est votre avis concernant les pouvoirs de la musique alliés à ceux de la nature ? Trouvez-vous que c’est un des meilleurs moyens pour transmettre vos valeurs ?

Eh bien, la musique a toujours été un formidable moyen de communication à travers le monde. Que le message soit émotionnel, sociétal, ou même politique.

En plus de cela, les festivals peuvent être des mini villages communautaires éphémères avec leurs propres règles, habitudes et même monnaie. La combinaison de ces deux aspects fait des festivals un terrain de jeu idéal pour tout genre d’innovation. Y compris par exemple pour déterminer comment nous pouvons réduire au maximum notre empreinte sur l’environnement même en célébrant ensemble de beaux moments artistiques.

Les villes laissent-elles leurs lumières la nuit en marche ? Il est vrai que non, mais à notre événement nous faisons appel à des batteries et nous montrons qu’il est possible de fonctionner autrement. Nous espérons qu’in fine que les gouvernements locaux et nationaux comprendront que l’on peut en apprendre différemment de nous tous. Et aussi qu’ils nous accorderont plus d’attention à toutes les actions que nous tentons d’entreprendre.

Toutes les informations sur l’événement sont à retrouver ici.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top