Rencontre avec Jacidorex, le prince de l’acidcore

Avec son style singulier, Jacidorex a réussi en quelques années à mettre l’acidcore sur le devant des scènes plus conventionnelles. La série de titres Neoacid lui a permis de monter en notoriété et de tourner tous les week-ends dans les plus grands clubs européens. Le festival Elektric Park en septembre a été l’occasion de le rencontrer cette pépite belge.

LOFI: Salut Jacidorex, à quelques heures de jouer, comment te sens-tu ?

Super bien ! Hier j’étais à la soirée Tapage Nocturne à Lyon au Petit Salon. Ils ont refait la salle, le son était super et les gens méga chauds. La boîte s’est agrandie et le tout est vraiment niquel.

LOFI: Ta musique est à la croisée entre l’acidcore et la techno. Tu t’inscris dans le mouvement acid qui est tendance en France depuis 3-4 ans avec les soirées en warehouse, notamment à la croisée entre le club et la free. Quels sont les artistes dans ce milieu qui t’inspirent ou que tu aimes bien ?

Déjà je suis arrivé au bon moment je crois ahaha. Et ensuite comme je le dis toujours Mr.Gasmak m’inspire énormément. J’ai beaucoup d’influences techno aussi et sur la scène française ! Je kiffe les mecs de Molekül: JKS, Mayeul, Airod et tout.

LOFI: On t’a vraiment découvert au Dour Festival l’année dernière. Ton set était énorme et le vjing totalement dingue. Quelle place ça a dans tes sets ?

Ahaha oui je l’avais bien préparé… J’avais la pression car toute ma famille, tous mes potes étaient là. Ensuite, pour le côté vjing c’est Heymes qui a préparé ça. On se connait bien car il a fait pas mal de mes clips, et il connaît bien mon délire.
Après, de base je ne suis pas trop tourné autour de l’image/vidéo et j’ai mis du temps à m’y mettre. Maintenant je suis bien conseillé et je m’y mets un peu. Mais je suis plus concentré sur la musique !

LOFI: Tu as évolué depuis. Musicalement qu’est-ce que tu vas proposer aujourd’hui ?

Ce soir, je vais proposer pas mal de mes nouvelles tracks techno bien vénères avec des notes d’acides. Et puis à la fin balancer des gros kicks quand même ! Ca va rester calme cependant, dans le sens où je vais pas finir à 150bpms. Vu que Vitalic reprend après, je vais pas reprendre avec du hardcore.
Je vais faire mon intro que j’ai pondu il y a 3 jours. Pour l’avoir joué hier à Tapage Nocturne, et c’était le feu.

LOFI: Tu officies également sous le nom de J.rex. D’où vient l’envie de se créer un alias ?

J.Rex correspondait à des sons plus techno. Maintenant mon alias J.Rex n’a plus trop lieu d’être car je fais de la techno avec Jacidorex. Au début je faisais juste de l’acidcore et des trucs vénères. Et à ce moment là, je me suis dit que j’allais me faire un alias techno car j’en faisais pas mal. Mais vu que je mélange les deux maintenant, ça n’a plus de sens. Enfin je suis plus en train de faire des tracks électro en mode Gesafflestein, donc je pense plus sortir ça avec J.Rex. C’est vraiment différent et c’est des trucs que je vais même pas jouer dans mes sets techno. Donc J.Rex c’est plutôt pour exprimer mes projets différents !

See Also

LOFI: Tu as fait pas mal de dates cet été, notamment des festivals comme hier au Visions, mais aussi en Colombie. Etait-ce une première expérience pour toi là bas ? Et comment as-tu vécu ça ? Le public est-il différent de l’Europe ?

Oui ça m’a fait super plaisir ! Ca fait 3 ans que je tourne pas mal en France et en Belgique et ça m’a fait sortir. En ce moment j’ai pas mal de dates à l’étranger et en Colombie c’était vraiment incroyable. C’est la première fois où je joue à l’étranger et que j’ai autant de reconnaissance. Quasiment tout le monde me connaissait, plein de gens voulaient faire des photos, l’ambiance était folle, surtout à Medellin! Dans les prochaines années ça va évoluer, et ils commencent à ramener beaucoup d’artistes. Il y a une grosse scène techno avec beaucoup d’artistes qui jouaient le même soir que moi. Alors que c’est à l’autre bout du monde dans un pays super pauvre. Donc c’est vraiment que ce genre de scènes se développe là bas !

LOFI: Pour finir, peux-tu nous partager une chanson qui est ton péché mignon, que tu écoutes en cachette et dont tu as un peu honte. Ça peut être du Selena Gomez, Céline Dion…

Pas vraiment un son mais un style. Que je trouve un peu bourrin de base, c’est le jump. Parfois je trouve ça ridicule avec des drops à la mords-moi-le-noeud, des vieux vocaux un peu dégueulasses, mais parfois ça me fait kiffer ! Et le son serait Shake That Ass de Mark With a K.

Merci à Jacidorex d’avoir répondu à nos questions et au festival Elektric Park d’avoir rendu cette rencontre possible ! Rendez-vous en septembre 2020 pour leur onzième édition !

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top