Article actuel
La petite sœur des soirées Possession s’invite dans un nouveau club parisien

La petite sœur des soirées Possession s’invite dans un nouveau club parisien

Le vendredi 6 mars prochain, une soirée bien particulière fera ses premiers pas dans le tout nouveau club Nexus à Pantin, près de Paris. Il s’agit de Transgenik, un projet né en 2019 et conçu par les organisateurs des soirées Possession. Le but ? Unir la techno dure et la trance dans un contexte de fête libérée. 

Plus de bpm’s, plus d’amour

Quelle bonne nouvelle de voir le concept de Possession s’élargir à d’autres soirées ! En effet, ces soirées techno où déchainement et tolérance sont les mots d’ordre, connaissent un succès fou depuis plusieurs d’années. C’est le genre de soirées où se on retrouve pour danser sur des beats énervés et acidulés, et où personne ne se soucie du style vestimentaire, des mœurs et des comportements de chacun, à partir du moment où on est dans le respect d’autrui. Un climat donc de liberté qui s’exporte au nouveau projet Transgenik.

L’idée derrière Transgenik est donc de garder la même base de mentalité, et d’élargir l’éventail musical en y ajoutant de la trance. Le tout en gardant une cohérence avec la vision des teufs des années 90, où le mélange techno-trance était palpable.

Un line-up aiguisé

Pour sa première soirée au club Nexus, qui a récemment émergé à Pantin dans le 93, l’équipe a pondu une programmation costaude. On compte le berlinois Philipp Drube, qui à lui seul représente l’identité musicale de Transgenik entre techno, hard-techno et trance. Il tiendra la corde avec le belge Julian Muller, signé dans l’écurie RAW et qui régale entre techno indus et acide. Récemment, il nous a émoustillés avec son remix de La Bouche – Be My Lover en version rave.

On aura également le droit à un set spécial trance de JKS ! En effet, l’homme plutôt connu pour la techno dure avec ses acolytes de Molekül s’essaye dans cet exercice, et on a hâte de voir ce que ça donne. Enfin, le parisien DJ Reiz mettra à l’honneur la trance avec des sonorités inspirées tout droit des années 90. Et le tout sera accompagné par le vjing cosmique de Sylvie Ji, projeté sur les 4 murs du Nexus. 

Voir Aussi

Aperçu du club Nexus. ©Narkissos

Concernant le club, le Nexus a ouvert il y a quelques mois, avec pour ambition de se situer entre club et warehouse. Il a l’avantage d’être proche de Paris et de pouvoir expérimenter du mapping à 360°. Reste à voir s’il sera assez solide pour accueillir la déferlante Transgenik.

Rendez-vous donc le 6 mars pour 8h de teuf sans interruption ! Pour chopper vos places, ça se passe ici. En tout cas, on a déjà hâte d’y être !

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
1
Pas content
0
Pas sûr
1
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Scroller en haut