Article actuel
Christopher Kah, ou l’intelligence d’une techno musclée dévoilée

Christopher Kah, ou l’intelligence d’une techno musclée dévoilée

Non, la techno n’est pas morte, ni celle d’avant, ni celle d’aujourd’hui. Au contraire, l’artiste Christopher Kah nous démontre bien encore toute la puissance du genre et sa pratique phénoménale dans ses productions et lives. Des expériences inédites où un rythme fracassant, poignant s’entremêle avec des sonorités acides, techno pour des résultats bluffants.

Nous pouvons compter sur le projet ECHO de Christopher Kah

Autodidacte mixant divers instruments à ses machines, il produit depuis sa plus jeune adolescence avec 10 ans d’expérience en musique classique, jazz. Continuant aussi bien ses lives que de nouvelles productions, l’artiste ne semble pas avoir de limites dans son propre style et soif d’apprendre dans la musique électronique.

WASTELAND, l’EP est disponible à écouter et acheter ici.

C’est en souhaitant tester le live il y a quelques années, que l’artiste a découvert la machine MC 707 de Roland. Il en apprend toutes les manipulations les plus folles avec minutie. Au bout d’une semaine, il enchaîne déjà par un live d’1h sans se rendre compte.

Un déclic qui lui insuffla ce feeling qu’il avait avec « la bête »

Pour y ajouter plus de spontanéité et touche musicale, il instaura la boîte à rythme TR8S qui donna résultat à un sacré combo.

Le live a été créé d’une façon très naturelle, sans prise de tête, sans syndrome de la page blanche, je me suis laissé aller et emporter par le nouveau processus de création.

L’artiste sait apporter son propre sound design avec un décor. Une scène minimaliste mettant surtout en scène les machines. On distingue une concentration et connexion intense où Christopher Kah ne lâche plus son matos et fait corps et âme avec.

Plus précisément dans la conception de ces lives, il y imagine ses machines sur 2 pupitres, avec une variation de 2 décors. Une partie où le live est filmé en studio. Une deuxième plus industrielle, plus sauvage dans des lieux plus insolites. Ainsi est né le fameux clip dans une ancienne usine de textile sur Mulhouse. Un vrai coup de coeur de l’artiste ainsi qu’une belle claque pour ses auditeurs devant autant d’élégance et de frappes électroniques, inspirant grande maîtrise et passion pour le genre.

Enfin, le projet ECHO s’est monté en prenant deux tracks de ce live et de les transformer en EP « WASTELAND ».

Voir Aussi

Toutes les informations sur l’artiste à retrouver ici, déjà déchaîné à l’idée d’exposer son savoir-faire avec sérieux, sur scène.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Scroller en haut