Now Reading
Imbroglio entre les artistes et la plateforme de streaming Spotify

Imbroglio entre les artistes et la plateforme de streaming Spotify

Depuis quelques semaines, une pétition signée par plus de 10.000 artistes s’élève contre le géant du streaming musical. Lancé par l’UOM (Union Of Musicians), cette campagne appelle Spotify a revoir la rémunération effective liée au streaming. 

Abus de position numéro 1 ? 

Le niveau de rémunération de Spotify a toujours été critiqué. En effet, il atteint aujourd’hui 0,0038€ pour 1 stream. Soit à peu près 280 streams pour gagner 1€.  C’est donc moins que ses concurrents Apple Music (0,0067€) et Deezer (0,0056€). Et pour cause, Spotify est de loin le leader mondial du streaming, avec plus de 35% de parts de marché, soit plus que Apple, Amazon et Deezer réunis. 

Cependant, il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer cette fronde contre une situation qui existe depuis bien longtemps. D’une part, la crise du Covid qui empêche aux artistes de faire des concerts, dates en clubs et festivals. Depuis plusieurs années, les musiciens compensaient les faibles rémunérations de ce modèle avec donc leurs tournées. Et maintenant qu’ils ont cette possibilité en moins, le problème paraît encore plus important. 

Daniel Ek, PDG de Spotify.

L’autre souci est que la plateforme aux 300 millions d’utilisateurs peine encore a être rentable. En effet, le groupe essuie depuis des années des pertes parfois par centaines de millions. Ainsi, selon certains investisseurs et grands patrons de l’industrie musicale, le problème viendrait de certains abonnements bradés (5€ au lieu de 10€ pour les étudiants, prix famille, etc.) qui se répercutent directement sur la rémunération des artistes. 

See Also

Erreurs de communication 

Pas forcément habile dans son timing, Spotify annonçait le 2 novembre dernier la possibilité aux artistes… de payer la plateforme pour faire de la pub ! Cela permettrait ainsi de placer certains titres dans la section « Découvertes » de la plateforme, ou alors dans les radios en fonction de l’algorithme. De plus, l’entreprise Suédoise indique que des coûts directs ne sont pas à envisager pour les artistes, mais qu’ils peuvent ainsi booster leurs productions en réduisant leur niveau de royalties. Assez hallucinant quand on voit la fronde actuelle. 

Affaire donc à suivre entre la plateforme et ses artistes. 

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top