Now Reading
De l’événementiel à la production de clips psychédéliques avec Quant’Om

De l’événementiel à la production de clips psychédéliques avec Quant’Om

Quand l’événementiel reste à plat depuis le COVID-19, les acteurs culturels dévoilent alors d’autres cordes à leur arc. Quant’Om en fait partie, avec sa filière de production de vidéos clips fidèlement colorés selon la fibre psychédélique qu’ils aiment tant mettre en lumière. Sangoma Records, Parvati Records, MoDem Festival et bien d’autres ont été les chanceux à voir leurs musiques rythmées par les arts de ce collectif Toulousain.

Quant’Om nous en avions déjà parlé, notamment pour la Hora Iti qui devait avoir lieu cet été après leur premier showcase qui s’est très bien déroulé dans un cadre idyllique à la Colo & Co. Oeuvrant depuis quelques années pour mettre en valeur la scène locale et internationale musicale de la culture psytrance, ils ont continué à toucher les coeurs au travers de leur dynamisme et convivialité. Très ouverts à la collaboration également, ils avaient prévu d’organiser aussi une Sangoma Night et de participer amplement au Manadna Festival en 2020. Ils soutiennent également les Senoï Project dans leur reprise d’activités.

Petits mais pas des moindres, Rajax, Eden Lake, Earthworm ont déjà appartenu à leurs programmations. Désormais, Quant’Om privilégie sa filière artistique en matière non plus d’organisations d’événements, mais de production de vidéos clip psychédéliques.

Quant’om, des passionnés de culture psytrance à Toulouse

LOFI | Quelle est votre activité à la base ?

Quant’Om est une association de loi 1901 crée en 2017 en Ariège et aujourd’hui basée à Toulouse. Elle est intégralement dédiée aux arts psychédéliques sous toutes leurs formes. Elle se compose de plusieurs passionnés de psytrance qui ont décidé d’oeuvrer, pour leur mouvement aussi bien en ville qu’en milieu rural. Ils exercent, à titre amateur, leur art en vue d’une professionnalisation.

© FO’TOM

Les créations du collectif mêlent tant bien la production événementielle, que de l’accompagnement administratif et technique dédiés aux artistes, aux associations ainsi qu’aux labels. Par ailleurs, ceci amène Quant’om à aider, dans leur développement culturel, différents établissements, notamment via des résidences artistiques.

Une nouvelle branche, car déterminés à faire perdurer la psytrance

Les oeuvres proposées par ces artistes amateurs, sont des productions musicales via musique assistée par ordinateur. Du mix, mais également du vijing, de la vidéo et du son montage ainsi que du graphisme.

S’appuyant sur le constat d’une quasi non-existence de la psytrance sur la scène midi-pyrénéenne, on a décidé de fonder Quant’om afin de favoriser une synergie dans les échanges.

Ceci entre artistes, associations et labels eux-même, soumis parfois à du manque de gros moyens.

Prochain objectif : acquérir et mettre à disposition tout le matériel nécessaire à la création, à la transmission et à la diffusion des arts psychédéliques.

Source : Quant’Om

Pourquoi avoir choisi le nom Quant’Om ?

La composition de ce nom n’est pas par hasard articulée en 2 parties. Chacune d’entre elles a beaucoup d’importance.

En physique, Quantum représente la plus petite mesure indivisible, que ce soit celle de l’énergie, de la quantité de mouvement ou de la masse. Cette notion est centrale dans l’énergie des quantas. Laquelle a donné naissance à la mécanique quantique.

Ceci signifie, à notre échelle, que nous sommes tous une partie essentielle d’un tout pour créer une énergie rayonnante continue.

Pour que ce rayonnement global soit au maximum de son intensité, il faudra sublimer les énergies individuelles : d’où le Om. Cette deuxième partie du nom vient faire écho à la philosophie du monde de la trance et nous le retrouvons dans plusieurs religions. Cette syllabe représente la totalité de ce qui existe dans sa dimension spirituelle.

Quant’Om signifie donc “l’infiniment petit dans le tout” autant dans sa dimension philosophique, spirituelle que sociétale. C’est, avant tout, un message fédérateur d’humilité, de paix et d’amour.

© FO’TOM

La crise du COVID-19 et ses répercussions

Nous avons été impactés de plein fouet par la crise du Covid-19 dans nos projets. Deux de nos événements ont été annulés et la structure que nous animions (le Colo&Co) est au bord de la fermeture administrative. Nos activités liées a l’événementiel sont donc totalement à l’arrêt depuis le Quant’Om Showcase, le 18 juillet dernier.

Malgré tout la flamme de la passion brûle toujours et continue de nous animer au quotidien. Nous avons donc fait le choix de nous concentrer sur la promotion des acteurs de notre milieu et de soutenir des causes importantes pour chacun des membres de l’association. Ceci dans le but de valoriser cette synergie dans les échanges qui nous est chère.

L’élément déclencheur de la production de vidéos

Les membres de l’association ont été sensibilisés par le mouvement «me too». Et par son influence dans le monde culturel via des collages urbains dénonçant les féminicides.

L’autre élément déclencheur a été l’engagement du Hadra, d’évoquer le harcèlement en milieux festifs. Le choix de mettre en avant les femmes s’est imposé en mars, car il y a beaucoup de dj féminines mises de côté, simplement parce qu’elles sont des femmes.

Les artistes et labels mis en avant, en collaboration

Lors du premier confinement, nous avions choisi de mettre en avant la femme dans le milieu de la psytrance. On retrouve donc sur nos réseaux pas moins d’une centaine de djanes et productrices de visibles. Elles viennent des 4 coins de la planète : France, Allemagne, Espagne, Uk, Italie, Portugal, Grèce, Maroc, Afrique du Sud, Autriche, Pologne, Suède, Russie, Japon, Taïwan, Thaïlande, Chine, Corée du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, USA, Mexique, Brésil, Bolivie, Argentine et l’ Inde.

Pour ce second confinement, nous avons choisi de valoriser des labels et des artistes qui n’ont pas baissé les bras. Certains qui ont continué de produire de la musique malgré la tempête actuelle.

Ainsi, nous leur proposons un accompagnement gratuit pour la promotion de leurs dernières releases au travers d’un montage video psychédélique relayé sur nos différents réseaux.

See Also

De nombreux labels internationaux ont déjà accepté de mettre en avant leur dernière sortie comme Zenon recs, Aldeia recs, Parvati recs, Orbita recs, Dacru recs, Deviant force recs, Ovni recs, Mosaico recs, Digital Shamans recs, World people prod, ou encore Pixan recs.

Pour une immersion psychédélique des plus optimales, nous mettons en avant, grâce à chacune de nos vidéos : un Vj, un producteur ou dj et son label. Ainsi dans nos clips actuels, on peut y voir Uon visuals, Symmetric vision, Psyppepper, ou encore Computer Jesus Refrigerator, pour le moment. Les montages vidéos sont réalisés avec amour par notre graphiste officiel et membre actif de l’association : Dimitri Diallo.

Source : Quant’Om

Les étapes de réalisation selon Quant’Om

On peut résumer en 4 étapes :
1 : Se tenir informé des futurs releases annoncées par les différents labels, voir de celles toutes juste sorties.

2: Sélectionner les projets susceptibles d’être cohérents avec notre univers. Nous avons envie de toujours surprendre en arborant tous les styles qui composent l’univers de la trance. C’est ainsi que nous passons aisément du chill à la dark-psy, en faisant un détour par la l’hitech, psycore… pour, enfin, revenir à de la progressive etc.

3: Le choix des Vj artistes se fait en fonction des musiques sélectionnées en amont. Il est important de mettre leurs œuvres en avant et de respecter leur travail colossal. Nous demandons donc aux acteurs concernés de les identifier impérativement, car il y a malheureusement beaucoup de vidéastes qui se font voler leurs travaux.

4: Notre but est de faire, gratuitement, la promotion des œuvres musicales. Nous achetons l’intégralité des tracks et des vidéos. Nous apportons donc aux acteurs du milieu, à la fois un support financier mais également de la visibilité à notre échelle.

Toutefois, il n’est pas simple de composer avec le climat actuel

Car la solidarité semble être difficile à croire durant cette crise. Le monde se referme sur lui-même. Ainsi, nous souhaitons nous armer de patience pour faire comprendre que notre action n’a pour but que de fédérer et d’encourager la psytrance à garder espoir en attendant l’aurore.

De plus, avec le décalage horaire des orgas, on se doit d’être réactifs et de bosser à toutes heures. Car le père Noël fait le tour du monde en une nuit, paraît-il. Culturellement, cela nous apporte une richesse incroyable. Mais encore cela fait plaisir aux divers acteurs qu’une association sert de média gratuitement.

Humainement, il est intéressant de constater à quel point il est devenu difficile d’être vu comme altruiste. Cette année a influencé négativement tout le monde, et le monde de la psytrance n’y échappe pas.

On en avait marre de voir que chacun communique de manière froide et solitaire. Alors, on les a tous embarqués dans notre baraque à frites psychédélique. Il y a eu un peu de méfiance au début, mais notre persévérance a porté ses fruits.

Les acteurs nous font confiance et nous tentons de leur rendre du mieux possible.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
2
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top