Now Reading
Album ‘HOME’ de Romain Landreau : un quotidien polychrome et désenchanté

Album ‘HOME’ de Romain Landreau : un quotidien polychrome et désenchanté

On croque chaque morceau de l’album ‘HOME’ de Romain Landreau avec tendresse et surprise, dans ce condensé de mélodies si pétillantes et riches en goût. Des titres tous aussi colorés les uns que les autres, du groove, de la french touch mélangée à un univers féérique aux airs de Thylacine. Bienvenue dans le monde de cet artiste qui raconte avec une electronica pop, new wave, instrumentale et si ravissante, sa vision d’une société polychrome et désenchantée.

Romain Landreau ne sait ni lire ni écrire une partition

Producteur français de musique électronique, il joue en autodidac. Son processus de création est le fruit de son imaginaire lié à son humeur du moment. Sa musique est le résultat de plusieurs combinaisons telles que l’électro / l’Ambient / Space music / et des sonorités du monde. L’artiste aime façonner des ambiances “atmosphériques’ qui font parcourir ses auditeurs dans plusieurs paysages colorés via le ciel.

Produire de la musique est sa manière de partager des émotions intimes et des atmosphères profondes à travers ses compositions dynamiques.

Des informations simples mais précieuses qui permettent de laisser un peu de suspens à ce nouvel artiste en construction. Pour un début, nous sommes très enjoués par cet album ‘HOME’ qui mélange aussi bien du piano, du violon, de la guitare, des sonorités de worldmusic, de la french touch, de l’electronica et du trip hop.

Des titres très variés qui montrent chaque facette d’un quotidien vécu intimement par l’artiste

De la mélancolie (Un soir d’été, Radiostalgie, Cybermédiocrité, Il pleut) d’autres moments plus pop et colorés (Toumata, Home, Papaoum, Landing 444), mais derrière se cache à chaque fois une critique de la société. Notre bonheur est soyons d’accord, entravé pour la majorité d’entre nous avec l’apparition du COVID-19.

Romain Landreau fait preuve d’une sensibilité extrême

Au travers de ses nombreuses sonorités qu’il utilise du monde entier, accordé à des rythmes variés qui incitent au voyage, une ode universelle à ce qui nous manque tous dans notre quotidien sûrement : plus d’émerveillement personnel.

Une envie de se rassembler et de partager nos peines ou nos petits bonheurs, découvertes ensemble, de manière concrète. Le dernier morceau nous invite à prendre la route de manière positive et à espérer.

Toumata, Home, Il pleut sont nos favorites

Parce que nous aimons le worldmusic mixé à l’électro et pour sa qualité à créer des textures et ambiances si complètes.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top