Now Reading
‘Night Wanderer’, la virée soul, funk, house et hip hop avec Odaiba

‘Night Wanderer’, la virée soul, funk, house et hip hop avec Odaiba

En route pour un voyage nocturne, au coucher de soleil groovy sous des intonations estivales. Ceci, avec Odaiba et son dernier EP ‘Night Wanderer’. On se relâche et on respire avec cette virée chaleureuse aux allures funk et hip hop et aux méandres crépusculaires.

Nicko ou Odaiba, a trouvé sa place dans la musique depuis plus de 20 ans

De ses premiers pas avec Soulchildren à son aventure plus solo actuelle, il sait se réinventer. Et toujours si bien assembler ses influences avec parcimonie. Baignant depuis tout petit autant dans le funk, rap, rock, soul ou musique française, il collectionne des vinyles à tout va. Autodidacte, il a su construire son propre cheminement et histoire musicale. Ceci en l’exprimant aujourd’hui si bien dans des morceaux progressifs et variés.

Une diversité dans les sonorités aussi bien électroniques qu’instrumentales. Un mélange très lancinant entre groove à la hip hop, trip hop, soul et funk et des mélodies électroniques qui nous évadent en un instant. Sachant collaborer aussi avec des artistes pluriels, Odaiba a déjà participé pour des productions pour des événements Redbull.

Aujourd’hui, il partage aussi sa passion au travers de masterclasses.

Night Wanderer, l’acheminent d’un certain aboutissement

Cette fois-ci, il travaille sur de nouveaux morceaux qui mélangent différents aspects. Allant du hiphop, du funk, du groove, à la musique électronique, au synthé et à l’ambient.
Ses rythmiques précises et ses mélodies captivantes se combinent dans ce nouveau projet rempli de sa propre expérience et de son inspiration nouvellement trouvée.

Ainsi en ressort 6 titres placés sur un roadtrip initiatique. Une déambulation dans des paysages sonores autant urbains que féériques. Odaiba nous fait prendre une pause délicieusement groovy au twist absolument électronique.

Straight Ahead nous fait danser sur des vibes funk, house, lo-fi et presque disco. Un début de soirée qui nous fait rêver. Crossover quant à lui nous fait plus rêver et partir sur les routes, à la recherche de chaleur et paysages ensoleillés. Toujours influencé par des airs de funk. Passenger avec Clem Beatz s’accompagner de notes ethniques qui apportent encore une fois de la légèreté et du dynamisme. Cela respire le positivisme et on adore. Wrong Way plus saccadé, nous fait penser à du Flume et du Bonobo. Un mélange atypique de beats qui donne le ton sur un virage un peu plus énervé, dangereux mais quand même maîtrisé. Parabellum repart sur des sonorités voyageuses, tribales en fond, qui appelle à reprendre la route de manière déterminé. On y reconnaît presque un air aussi à la Thylacine. Enfin Time Out présente des mélodies toutes aussi fines que fortement rythmiques, des voix merveilleuses qui font planer jusqu’au bout.

Suivez l’artiste, ici.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
3
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top