Now Reading
‘Grand Korg Malade’, petite claque expérimentale avec Gerard Jugno 106

‘Grand Korg Malade’, petite claque expérimentale avec Gerard Jugno 106

En manque de techno ebm, d’électro machinale à vous en faire frissonner ? Partez dans une transe à en vous en faire suer de la tête au pied, à la Mr Oizo, Green Velvet et bien d’autres. Gerard Jugno 106 réussit à nous épater pour sa musique énergique et dansante. Tel une foudre qui vous abat, nous voilà en transe. ‘Grand Korg Malade’ est superbe LP de 8 titres originaux à découvrir dès maintenant.

Gerard Jugno 106 : le projet solo technoïde d’un des fondateurs du label Linge Records, Lucien Dall’Aglio

‘Grand Korg Malade’, c’est un LP de 8 titres de Techno / EBM / New Beat / Pain From Ages. Le producteur s’est servi de samples de synthés triturés, mélangés à des sons indus saccadés et tranchants, aux grooves insidieux. Des sonorités en totale roue libre, qui finalement créent une atmosphère unique, fondant une certaine poésie basée sur une obsession de matériel électronique. Certaines ondes nous font prendre de la hauteur jusqu’à l’euphorie, bien que les mélodies électro très machinales, restent majoritairement brutales. GJ106 s’est inspiré de Yello, Nizer Ebb ou encore Mr Oizo et Green Velvet pour parfaire son art.

Avec une touche de new beat, on tombe littéralement dans une transe avec un son fait pour le dancefloor. Gerard Jugno 106 c’est aussi la version dancefloor tout premier projet solo de Synth Rock EBM Shoegaze créé par Lucien Dall’Aglio en 2005 nommé Stolearm. Déjà doté d’une certaine expérience, il a déjà joué aux côtés de groupes sur affiches tels que The Young Gods, Les Tétines Noires, Marie Davidson, Front 242, Dälek, Desireless.

Un personnage fou mais sincère

Lucien Dall’Aglio est un montpelliérain qui suite à divers projets a choisi “d’affûter ses lames avant d’attaquer”. Gerard Jugno 106 est en réalité une belle opportunité de se challenger sur un parfait terrain de jeu tout neuf, avec une musique sincère pour l’électro sombre et son plaisir malin au décalage, absurde. En ressort ‘Grand Korg Malade’, un LP déjanté mais incroyablement bien maîtrisé. Dans chaque morceau, chaque univers semble buggué, mais en ressort des potentiels cachés, des facettes innovantes, drôles, parfois effrayantes, qui surprennent tout auditeur. Gerard’s 06 est sûrement notre titre préféré pour son accent club un peu perché et lumineux, avec les voix entraînantes qui donnent un côté coloré et rétro. Soulseek a Raison (Michel) démontre bien la technicité habile de GJ106 sur ses machines, il enchaîne des parties complètement distinctes entre émission, passages planants, montées techno crescendo naturellement comme dans un film.

Nous ne pouvons qu’applaudir ce merveilleux opus, qui nous fait penser aussi à du vieux DAF’, des brins de Gesa. Bref l’ancien temps lorsqu’il était encore innovant avec un brin de folie apprécié. Le LP est à retrouver sur le label Turc Mécanique d’ailleurs.

Pour suivre l’actualité de l’artiste, c’est ici.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
2
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
1
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top