Now Reading
Lancement d’Hertzel Records : résistance musicale et compilation

Lancement d’Hertzel Records : résistance musicale et compilation

Hertzel apparaît comme une nouvelle pierre à l’édifice des expériences du collectif LENA à Rennes, originellement organisateur d’événements de musiques électroniques. Nom choisi du breton “herzel” qui signifie résistance, ce label promet de dévoiler une splendeur musicale tirée des émotions les plus intenses de passionnés qui tiennent à maintenir des valeurs fortes et essentielles de cultures musicales électroniques alternatives.

Hertzel records a pour objectifs de mettre en avant la culture locale et de résister face à la culture de consommation, mainstream, qui norme la créativité. A terme l’équipe souhaiterait également s’inscrire dans une démarche sociale et écologique.

Ce 25 juin est sorti la première compilation du label, un vrai plaisir pour mettre en bouche les plus curieux de la sphère. 4 tracks pour 4 artistes, tous français. Le V.A s’appel “First meet with Lise London”, une introduction à une série de V.A à venir. Et comme tout est absolument bien défini chez Hertzel, il s’agit d’un hommage à Lise London, une femme espagnole qui plus tard a fait partie de la résistance française (1916-2012).

Ouvrez grands les yeux, ne vous laissez pas enfermer dans les certitudes, n’hésitez pas à douter, battez-vous contre les injustices […] Soyez vous-mêmes.

Tout au long de la série de leurs V.A, le but sera de mettre en avant ces femmes et hommes qui ont su faire preuve de résistance face à de graves dérives de la société pour le label.
Un clip est prévu, réalisé par Julien Hulin pour le remix de Crystal Geometry.

Le collectif LENA fait naître Hertzel Records : Réminiscence

A l’origine, l’équipe du label Hertzel est celle du collectif LENA, association organisatrice d’événements de musiques électroniques à Rennes. Autrefois Global Techno également, le collectif souhaite démocratiser cette culture techno sans promouvoir le courant mainstream qui peut en aboutir, mais plutôt privilégier les fondements artistiques et humains de courants alternatifs. Enfin, le collectif LENA / Hertzel Records tient à avoir une identité forte, personnelle.

Pour nous la qualité du système son est primordiale, c’est pourquoi on a décidé de faire réaliser des plans par un ingénieur du son réputé dans le milieu (Marco de Horns plan), qui fabrique des systèmes dignes de concurrencer les plus réputés comme le Funktion one, le Voïd ou encore le Clearsound.

Pour aller plus loin, nous avons poser nos questions au label pour en savoir plus sur son lancement.

Photo by FTNE PROD
LOFI | Ferez-vous parfois un lien avec le collectif LENA ? Que deviendra t-il ?

On continuera d’organiser des événements avec LENA comme on le fait jusqu’à présent. Le label sera forcément lié à l’association car il est géré par elle. Mais les deux restent séparés et ont vocation à réaliser des choses différentes. Avec le label on se concentre sur la partie production, création, et l’interaction entre les artistes. Le but est de faire découvrir au public des jeunes artistes talentueux. Avec LENA on est sur la partie concert, live. On propose des événements où se concrétisent de vrais échanges, des moments de partage se font avec le public. Une partie maison de disques et une partie production d’événements en somme. Pour résumé, Hertzel records c’est la maison de disques de LENA.

Hertzel Records, la nouvelle branche

Concernant l’équipe du label, comment est-il formé ?

On a la même équipe que pour l’association. Certains sont concentrés sur le label, d’autres plus sur la production d’événements. 

Des partenaires dont vous aimeriez nous faire savoir ?

On travaille avec Julien Hulin, un graphiste/photographe qui a réalisé la pochette du V.A. et un clip pour le remix du track de The Undertaker’s Tapes par Crystal Geometry. Le clip sera en ligne sur YouTube prochainement. On aime beaucoup son travail donc on tient à le mentionner et à le remercier ! Pour la distribution on travail avec Modulor, une entreprise basée à Paris avec qui on s’entend super bien.

Du coup vous partirez sur des productions relatant un fort engagement ou certain militantisme qui défend la culture de l’électro et/ou dérives de la société qui déteint sur notre bien-être/bien vivre ensemble ? D’où vous est venue cette motivation particulière ?

Exactement, le but est à la fois de défendre une culture alternative et de militer contre les dérives de la société. Que ce soit dans les productions mais aussi et surtout dans notre communication. On a toujours défendu ces valeurs avec LENA. D’abord en proposant des événements importants et de qualité à un moindre coût, afin de rendre accessible cette culture à tous. Egalement en invitant des artistes intègres, qui s’investissent pour cette scène et sont engagés dans leur démarche. Et aussi en collaborant constamment avec des entreprises locales, en alliant artistes de renommée et artistes émergeants, de la région, etc.

Enfin pour nous, cela passe aussi par dénoncer des situations qu’on estime dangereuses pour notre liberté à tous. Qu’on estime inacceptables, comme l’intervention des forces de police il y a 2 ans lors de la fête de la musique à Nantes, ou encore les derniers événements récents de Redon… C’est important pour nous de s’exprimer sur ces sujets-là. Si on ne le fait pas sous couvert d’entretenir des bonnes relations avec les personnes publiques, ou pour conserver une image non clivante vis-à-vis du public, on tombe alors dans la communication. Et/ou le marketing et on s’éloigne de l’art et de la culture. Avec Hertzel records au fond, on défend les mêmes valeurs, mais on voulait quelque chose d’encore plus marqué. Pourquoi ? Peut-être que le climat sociétal et politique de ces 2/3 dernières années en France nous pousse de plus en plus à vouloir défendre une alternative…

Vous continuerez de mettre en valeur surtout le potentiel local type Grand Ouest ou pas forcément ?

L’objectif du label est de mettre en avant des artistes qui viennent de la région oui. Mais on est en rien fermé à des artistes venus d’ailleurs. Le critère décisif reste avant tout le fait qu’on apprécie un artiste, sa musique et sa façon de voir la musique. On ne veut pas limiter notre direction artistique par un critère territorial, même s’il est largement pris en compte. Ensuite, notre rôle est de créer une dynamique et de faire en sorte que les jeunes artistes qu’on trouve talentueux puisse rencontrer et collaborer avec des artistes plus expérimentés. 

Suivez le label, ici. Découvrez d’autres compilations, ici.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top