Now Reading
Ramin&Reda, notre transe aux Trans Musicales de Rennes

Ramin&Reda, notre transe aux Trans Musicales de Rennes

Les Trans Musicales ont bien joué leur rôle de dénicheurs de futurs talents ! Notre intérêt pour les suisses Ramin&Reda s’est confirmé lors de notre interview et via l’admiration de leur performance à ce festival de fin d’année dans la capitale bretonne, qu’est Rennes. Ici on rallie la musique instrumentale à la musique électro, on renoue avec le vintage et on développe le potentiel de la musique électro. Un savant mélange qui époustoufle nos oreilles.

En savoir plus sur les Trans ? C’est par ici.

Deux garçons qui depuis 2017, continuent de s’allier pour mettre en lumière le potentiel créatif de l’électro en mixant leurs amours pour le vintage mais aussi les sonorités orientales, fondements de leurs origines.

Un duo spontané aux passions ardentes, qui semblent fusionner sur scène

Dotés d’une maîtrise naturelle aux platines très élégante, on se laisse facilement bercer dans leurs musiques envoûtantes et dansantes. Leur projet musical Ramin&Reda est une belle démonstration de leur amitié et de la confiance humaine qu’ils entretiennent et renforcent depuis leurs débuts, partageant au quotidien leurs explorations artistiques sous diverses manières.

En creusant un peu plus, on distingue d’un côté un violoniste de base, du Conservatoire de Fribourg et de l’autre un habitué et friand de la culture underground. Après une rencontre merveilleuse aux Trans Musicales, festival incontournable et musical de Rennes, on vous traduit notre interview.

Vos premiers pas dans la musique ?

A l’origine nous jouions surtout le plaisir en animant les soirées de nos amis, avec notre sélection de musiques. Le but était de profiter de moments conviviaux, tout en partageant nos dernières pépites pour satisfaire les oreilles des copains. On s’est rencontré via notre entourage et on s’est rendu compte de notre même statut d’amoureux du son et de nos goûts qui se complétaient bien. Pourquoi pas avoir un projet de binôme ? On mixait déjà tous les deux.

On a fusionné nos idées et on a commencé à se lancer au Makhno, un bar iconique de Genève, représenté comme “espace culturel polyvalent et autogéré, historiquement dédié aux concerts live et à la culture alternative.”

On s’est rejoint de par notre attrait pour les sonorités du Moyen-Orient, magrébines et africaines, la volonté de rechercher des samples de qualités. Qu’ils soient organiques, folkloriques et que ceux-ci puissent contribuer à représenter notre patrimoine culturel.

Peut être une image de 1 personne
@ Trans Musicales 2021

Ramin&Reda, plus qu’un simple duo de djs

Notre vocation va plus loin que de simplement mixer des sons que l’on apprécie. On effectue des recherches très variées et de longues haleines qui mettent en valeur des musiciens de toute part. Un travail lié aussi à cet intérêt croissant pour ces genres musicaux et à une meilleure reconnaissance et visibilité pour ces artistes, qui se sont développés en Hollande, France, Belgique pour n’en citer que quelques-uns.

Ainsi, tous les deux on cherche vraiment à se démarquer par ce sacré labeur à sélectionner des morceaux et des sonorités uniques

Cela s’est enchaîné au travers d’une résidence à la Gravière un club de Genève et une résidence qui s’appelle Mosaïque.

Un ensemble de fragments musicaux

Au vu de ce milieu musical plutôt de niche, pas encore assez développé sur notre territoire et plus largement de nos frontières, on s’est mis à booker des artistes de Lyon. On a remarqué qu’ils étaient fortement connectés à cette niche et qu’ils communiquaient pas mal avec l’étranger.

Une recherche musicale qui donc va jusqu’au bout du booking à la production et diffusion !

Que ce soit la mise en relation et booking d’autres djs, producers, mais surtout aussi des musiciens valorisant la pratique d’instruments traditionnels et orientaux.

Un véritable travail de passionnés qui se fait d’arrache-pied et sur tous les fronts

Ramin&Reda se confient en ajoutant que le club La Gravière les a bien accompagnés pour les aider à les former sur les projets artistiques qu’ils veulent mener. Plus les années passent et plus le duo se décomplexe sur leurs approches. Une véritable évolution personnelle et professionnelle qui leur permet aujourd’hui de se produire avec grands sourires et engouement.

Peut être une image de 1 personne
@ Trans Musicales 2021

Egalement fans de la radio, qu’ils assimilent comme un endroit où l’on peut librement s’exprimer, allant du coq à l’âne et passer des genres très différents. Un format qui les a beaucoup influencé également. Ce qui les a amené à participer à “WAV33” pour permettre à des artistes locaux et internationaux de s’exprimer différemment, durant notamment l’apparition du COVID19.

De nombreux livestreams, collaborations avec des clubs, labels. Ramin&Reda désirent rester intermittents du spectacle pour cadrer ces livestreams et en être curateurs, mais aussi programmer et être artistes.

Ramin&Reda : l’éclectisme

Jouant aux clubs, bars, salles culturels, nos deux compères continuent de montrer leur gratitude envers leurs partenaires et la confiance qu’on leur donne. Ces dernières années ont beaucoup enrichi leurs expériences et leurs pratiques, leur permettant notamment d’avoir pu se présenter aux Trans Musicales par exemple. Dans tous les cas, le duo tient à garder cet éclectisme musical dans ses objectifs principaux. Partis sur l’étiquette de la house orientale au commencement, aujourd’hui ils se distinguent mieux et jouer en toute transparence jouer de tout : du new beat, new pop, disco, house progressive, trance, techno. Tant que des sonorités orientales accompagnent ces effluves musicales.

Ce sont plusieurs genres électroniques, totalement différents, accompagnés de samples distincts. On veut diffuser de la musique, qui nous ressemble.

Un projet ambitieux qui rejoint tout autant leurs goûts que leurs expériences

On a beau avoir une étiquette du fait que nous sommes djs d’origine marocaine et iranienne, pour autant on veut prouver que l’on peut aussi jouer autre chose que du Cheb Hasni ou du boubouch…. C’est une manière de nous reconnecter à nos origines, tout en y ajoutant notre authenticité actuelle.

C’est une manière d’aussi se rassembler et d’échanger énormément musicalement, culturellement avec d’autres de nos pairs qui peuvent être aussi d’origines différentes. On travaille sur nos manières de nous exprimer et finalement de nous y retrouver au niveau identitaire.

Ouais on est iranien, marocain, mais on kiffe la musique électro et on veut le montrer

Des paroles pleines de sens, sincères et qui l’ont montré durant leur performance aux Trans Musicales 2021. Sur un ton lent mais très groovy, ils ont su mettre le feu à la Greenroom de manière très subtile. A la suite d’un set plutôt endiablé du précédent dj qui a beaucoup fait danser sur de la house, électro, disco, Ramin&Reda ont mis en trans son public avec brio en faisant bien voyager ses auditeurs. Ambiances chaudes et captivantes, on a pu se déhancher avec bien de plaisir, sur leurs pas sensuels et expérimentaux. Les sonorités instrumentales et orientales choisies venaient réveiller en nous l’animal du dancefloor, accompagnés de chants et clameurs qui nous ont incité à libérer nos corps et âmes de toute entrave.

Vidéo du live et reportage de leur show en cours !

Suivez leurs actualités, ici.

What's Your Reaction?
Amoureux
0
Content
0
Excité
0
Pas content
0
Pas sûr
0
Silly
0
View Comments (0)

Leave a Reply

Scroll To Top